13/07/2008

Je ne sais pas.

En fait, je ne sais pas pourquoi j'ai réactivé ce blog alors que j'y poste que très  rarement...

J'ai cru que j'avais encore l'envie, l'inspiration... Mais non. Une fois toutes les 10 lunes.

Je me suis réveillée, il y a un peu plus d'une heure... Je dors trop. Réveil avec mal au crâne. Ca tape, ça tape. Des pulsations comme à l'habitude. Un Nurofen à défaut de Spidifen. L'origine du mal, je pense que je l'ai décelé. Longue période sans ethinylestradiol et etonogestrel = pas de maux de tête. Reprise des inhibiteurs d'ovulation = maux de tête. Et, à mon avis, la dose de nicotine quotidienne accentue le shmilblick.

Pfff.

Et en plus j'ai des nausées. Bwerk. Envie de passer par la case toilette. Mon père a l'art de bouffer des trucs puants. A peine réveillée et une odeur d'ail me chatouille les narines suivie d'une odeur de maquereau fumé. Pouah... Vive le patchouli. Il ne manquerait plus que ma mère cuise les foies de poulet ou le coeur de boeuf pour le chien...

Enfin, à l'heure où je me lève, c'est l'heure du dîner donc je n'ai pas à me plaindre. Juste à faire ma tête de râleuse.

Mon géniteur pense qu'avec ses mixtures il vivra plus longtemps. Je l'espère pour lui mais en même temps, avec toutes les autres crasses qu'il ingurgite sur la journée, les effets bénéfiques de ces produits doivent être neutralisés.

A part ça... Werchter 2008 c'était bien. Je n'ai pas envie de tout détailler. Je n'ai pas arrêté de rire durant ces 4 jours. D'où un nouveau surnom : Happiness Factory. C'est plutôt mignon, merci les gars :-)

Hier soir, j'ai moté mon doudou au poker. Mais je crois qu'on m'a laissé gagner, c'était trop facile... Et puis, z'étaient pas en forme alors que moi je pétais des flammes... Et ouais, à 14h je me suis endormie... A 18h je me réveillais. Tu  penses bien qu'à une heure du matin j'étais encore excitée comme une puce.

Voilà. La vie est belle, la vie va bien ici. On rit, on fait les andouilles, on aime.

Il faudrait juste un peu plus de soleil... Et moins de gouttes d'eau.